Mabrouké (Syrie), Janvier 2016

Au prix d’une féroce bataille, les forces kurdes syriennes (YPG) ont réussi à reprendre Mabrouké, ce village situé à seulement une centaine de kilomètres au nord de Raqqa, la « capitale » du califat autoproclamé. Mabrouké était un centre opérationnel très important pour Daech, la base logistique de toute la région. Ici, on trouve de tout : des bombes artisanales soigneusement alignées contre un mur, des bidons d’essence trafiqués, les restes d’un masque à gaz utilisé pour mélanger des substances chimiques, des grenades et des détonateurs transférés dans un bâtiment secondaire. Et surtout, au milieu de l’entrepôt, entre deux piliers en béton, un énorme camion suicide, intact. Prêt à l’emploi, avec 21 barils de TNT remplis à ras bord, cette charge colossale est capable de souffler plusieurs immeubles en même temps.